• Drs Couleur & Connection

Crise mondiale de la santé bucco-dentaire: les experts dénoncent l’influence néfaste des industriels

« Plus de 3,5 milliards de personnes dans le monde sont touchées par les maladies bucco-dentaires, dont la carie dentaire est la forme la plus rependu. C’est même la moitié de la population mondiale qui est concernée, si on y ajoute les maladies des gencives et les cancers de la bouche. »


Voilà la charge que représente les maladies bucco-dentaires sur la santé publique dans le monde. Un fardeau qui va probablement continuer d’augmenter à mesure que davantage de personnes seront exposées aux facteurs de risque sous-jacents des maladies bucco-dentaires, et notamment au sucre, si rien n’est fait… C’est ce que dénoncent 13 experts dans une série The Lancet intitulée « Big Sugar et la négligence de la communauté mondiale de la santé alimentent la crise de la santé bucco-dentaire » publiée en deux parties (Partie 1, Partie 2) le 19 juillet dernier.


Big Sugar c’est le surnom donné par les experts aux industriels du sucre, tels que les multinationales Unilever ou Mondelez, responsables en grande partie selon eux de la crise mondiale de la santé bucco-dentaire. Ils les accusent notamment d’influencer la recherche dentaire en finançant des études qui ont pour objectif de détourner l’attention de leurs produits (trop) riches en sucre et de « saper les efforts de santé publique visant à réduire la consommation de sucre libre ».


Il faut dire que les deux fronts ne se battent pas à armes égales : « À l’horizon 2020, Coca-Cola à l’intention de dépenser 12 milliards de dollars pour la commercialisation de leurs produits en Afrique, alors que le budget annuel total de l’OMS est de 4,4 milliards de dollars », peut-on lire dans la revue.


Les auteurs de l’étude souhaitent également attirer l’attention sur le fait que certaines de multinationales reines des sodas, gâteaux et autres bonbons, commercialisent en parallèle sous d’autres marques chewing-gums « sans-sucre », xylitol et dentifrices fluorés… Elles pourraient donc « voir dans les relations financières avec les instituts de recherche dentaire une occasion de se concentrer sur les applications commerciales (de cette deuxième catégorie de produits, Ndlr) tout en détournant l’attention des dommages causés par leurs produits sucrés », alertent Cristin E Kearns et Lisa A Bero, expertes de la santé bucco-dentaire dans un commentaire publié dans la revue. Elles citent notamment l’exemple de Coca-Cola qui a financé des études sur l’association de l’obésité avec l’activité physique plutôt qu’avec la consommation de sucre…

Les experts estiment que la santé bucco-dentaire est un sujet trop négligé par la communauté mondiale de la santé. Ils demandent une réglementation plus stricte de l'industrie du sucre et une plus grande transparence des conflits d'intérêts dans la recherche dentaire. Ils regrettent que les réponses en matière de soins dentaires et de santé publique n’aient pas été suffisamment fortes et efficaces, laissant des milliards de personnes sans accès à des soins de santé bucco-dentaires de base et demandent une réforme radicale des soins dentaires : « La dentisterie continue d’adopter une approche de soins spécialisée, axée sur le traitement technique, interventionniste et de plus en plus faisant appel à une technologie de pointe ». Les systèmes de santé devraient « mettre davantage l’accent sur la prévention incitative au lieu de récompenser les soins dentaires réparateurs et interventionnistes ».


Sources : Sciences et Avenir | ErekAlert

0 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales