• Drs Couleur & Connection

Etude E-Santé : qu'attendent (vraiment) les patients français ?



Secteur en pleine croissance, le marché de la e-santé peine cependant à se développer du fait qu’elle mobilise davantage les efforts des pouvoirs publics. En cause, le fait que les différentes initiatives e-santé touchent des échantillons très restreints de professionnels et patients. Dans un rapport de la DGE publié début février et intitulé « E-Santé : faire émerger l’offre française en répondant aux besoins présents et futurs des acteurs de la santé », l’objectif est de proposer une série de recommandations opérationnelles pour les différents acteurs du marché, pour améliorer leur développement.

Dans ce rapport, on apprend que 73% des français sont convaincus de l’intérêt des objets connectés pour la prévention. Pour 64% des interrogés, c’est pour le secteur de la santé que les objets connectés doivent le plus se développer. D’ailleurs, 32% des nouveaux brevets déposés en 2013 concernaient la santé.

Plusieurs freins à l’achat cependant, qui fait baisser le pourcentage d’achat des objets connectés à seulement 11% des français : le coût d’achat, le manque de fiabilité des outils de mesure, ou encore des doutes sur l’utilité réelle du produit.

Les français attendent de la e-santé qu’elle facilite le rapport avec les professionnels de santé. La possibilité d’échanger avec son médecin est désirée par 63% des français, la prise de rendez-vous en ligne, la possibilité d’avoir un rappel de rendez-vous par mail ou SMS ou encore le renouvellement d’ordonnance en ligne sont toutes des volontés d’amélioration du secteur de la part des patients.

82% des français déclarent être important pour eux le fait d’avoir accès à leur dossier médical en ligne, en réalité c’est seulement 13% qui peuvent y accéder.

Le dernier point mis en lumière par l’étude : le fait que la moitié des Français se disent inquiets sur la gestion de leurs données de e-santé. 50% s’inquiètent des conséquences des objets connectés sur le secret médical, et 33% considérent que la e-santé menace la liberté de choix. Les associations de patients réclament ainsi une réglementation clarifiée et renforcée.

Enfin, on apprend que 70% des français vont sur Internet pour rechercher des informations de santé, et 63% estiment que celles-ci gagneraient en intérêt si elles étaient garanties par des professionnels de santé.

Découvrez l’article dans son intégralité sur frenchweb.fr !


1 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales