• Drs Couleur & Connection

La prise en charge des femmes victimes de violences conjugales chez le chirurgien-dentiste : les rec



Aujourd’hui encore, en France, c’est 223 000 femmes âgées de 18 à 59 ans qui sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles au sein de leur foyer. En tant que professionnel de premier recours, le chirurgien-dentiste se doit d’être en capacité d’accueillir ces femmes victimes, et de leur proposer non seulement une prise en charge dentaire mais également de pouvoir détecter les violences, soutenir et orienter la patiente.

L’ONCD vient de publier, le 15 avril dernier, des conseils et informations utiles dans la prise en charge de ces femmes victimes. Le chirurgien-dentiste doit être en mesure d’accompagner la patiente en lui rappelant que ces actes sont clairement interdits par la loi et qu’elle peut, de ce fait, se rendre devant la justice pour porter plainte. En cas d’urgence, elle peut se rendre directement à la gendarmerie ou à la police, ou appeler le 17. Il doit également l’inviter à appeler le 3919, numéro spécial et gratuit d’écoute pour les femmes victimes de violences conjugales. Il doit indiquer à la patiente les associations d’aides aux victimes présentes près de son domicile.

Il est également possible que, suite à des abus et violences particulièrement douloureuses pour la patiente, celle-ci ne soit pas en mesure psychologique de recevoir des soins dentaires, ou simplement d’ouvrir la bouche. Le chirurgien-dentiste délivrera alors un certificat afin de venir constater cet état de fait.

L’ONCD vient d’éditer une affiche, imprimable directement au sein de votre cabinet, afin de rassurer les patientes et les inciter à se confier en cas de violences.

Découvrez l’article en intégralité sur dynamiquedentaire.com et sur ordre-chirurgiens-dentistes.fr !


0 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales