• Drs Couleur & Connection

Le commerce des dents menace la survie de l’hippopotame…



Visiblement, les dents d’hippopotames sont très demandées pour leur ivoire, alimentant ainsi le braconnage en Afrique, et le trafic vers l’Asie… de quoi rendre incertaine la survie de cette espèce.

Des chercheurs de l’Université de Hong-Kong ont découvert que ce commerce, bien que réglementé, était sous déclaré, et que ce sont près de 14 tonnes de dents d’hippopotames qui sont entrées illégalement en Chine depuis 1975. Un chiffre qui représente pas moins de 2700 spécimens d’hippopotames, soit 2% de la population mondiale de ceux-ci.

L’étude publiée par les chercheurs attire ainsi l’attention sur le fait que cette espèce, du fait de la disparition progressive de son habitat, de sa chasse pour la viande ou encore du braconnage pour ses dents est classée comme vulnérable, et apparait ainsi sur la Liste Rouge des espèces menacées.

L’hippopotame étant une espèce inscrite à l’Annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, son commerce requiert un permis. Alexandra Andersson, qui a conduit l’étude, explique : « Si les autorités ne surveillent pas mieux le commerce des espèces menacées alors l’exploitation de ces espèces entraîne des dégâts ingérables qui aboutiront à leur extinction ». Ainsi, en Ouganda, la popoulation d’hippopotames a été divisée par 10 dans le Parc national Queen Elizabeth entre 1950 et 2005.

Source : Good Planet


0 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales