• Drs Couleur & Connection

Mercure : vers une nouvelle loi européenne pour 2019



Durant 4 années, les pays des Nations Unies ont débattu, entre autres, sur l’utilisation du mercure dentaire. Cette « convention de Minamata sur le mercure » a permis d’atteindre le compromis suivant : engager les 128 pays signataires à « éliminer progressivement l’utilisation d’amalgames dentaires », tout en prônant des recommandations en termes de recherche, de formation professionnelle etc.

Le législateur de l’UE se prépare à transposer cette convention en Europe. Un texte directement applicables en cabinet dentaire (à partir de 2019), et dont la force serait supérieure au Code de la Santé Publique en France.

En début d’année, la commission européenne avait mis en place un texte n’interdisant pas totalement l’utilisation du mercure, mais le limitant au minimum. Une approche environnementale déjà connue en France : l’utilisation des amalgames dentaires sous forme encapsulée uniquement, et l’équipement des cabinets en séparateurs d’amalgames.

Les députés Européens souhaitent même aller plus loin : pour eux, l’amalgame dentaire représente la deuxième source d’utilisation du mercure dans l’Union Européenne, et son potentiel de pollution est évalué à 75 tonnes de mercure par an. De nombreux députés souhaitent ainsi une loi européenne généralisant la prohibition complète des amalgames mercuriels.

Retrouvez l’article en intégralité sur dynamiquedentaire.com !


0 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales