• Drs Couleur & Connection

Un dentiste de Normandie arrache 17 dents saines à son patient : 52 000€ d’indemnités



En Novembre 2004, un patient, qui se rendait chez son dentiste pour une infection, a exprimé sa demande de se faire retirer l’intégralité de ses dents, celui-ci ne pouvant pas aisément les soigner au quotidien, du fait de sa profession de chauffeur-routier.

Le praticien établit alors un devis pour des prothèses totales, et deux anesthésies générales plus tard, les dents sont arrachées, et des prothèses provisoires sont mises en place.

Non satisfait du résultat, le chauffeur-routier consulte d’autres praticiens, et assigne le premier dentiste devant le tribunal. D’abord rejetée, sa requête est statuée dans son sens : « Les actes effectués ne sont pas conformes aux données de la science et constituent des défaillances fautives. »

L’arrachage des 28 dents n’était médicament justifié que pour 11 d’entre elles, du fait de leur état. Au final, la justice a statué sur le fait qu’il s’agit d’un acte médical non justifié, et sans compte rendu obligatoire, bien qu’il s’agissait d’une demande du patient dans un premier temps. De plus, « Il n’existe par ailleurs aucune trace de l’information donnée au patient sur les risques et les conséquences d’une édentation totale. Et il n’existe aucune trace du consentement éclairé du patient dans le dossier médical. »

Le dentiste a donc été condamné et doit lui verser 52 000€, entre remboursements des implants dentaires, compensations pour souffrances endurées et remboursements de frais de justice.

Une histoire qui fait réfléchir, à lire sur normandie-actu.fr !


2 vues

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales