• Drs Couleur & Connection

Un « service sanitaire » pour les étudiants en santé dès septembre 2018



Lors de la campagne d’Emmanuel Macron, ce dernier avait prévu la mise en place d’un service sanitaire pour les futurs professionnels de santé. Ce lundi 26 février, le gouvernement a précisé les contours de ce fameux « service sanitaire », qui concernera, dès septembre 208, 47 000 étudiants en santé !

En s’appuyant sur les recommandations d’un rapport du professeur Loïc Vaillant, les ministres de la santé et de l’Enseignement supérieur Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont détaillé la réforme. A partir de Septembre prochain, la plupart des étudiants en santé, à savoir tous ceux en médecine, maïeutique, pharmacie, dentaire, infirmerie et kinésithérapie devront conduire des missions de prévention « obligatoire » de trois mois, de manière continue ou non, et sans rallonger la durée de leur cursus. La prévention est un pilier de la stratégie du gouvernement, qui vise à lutter contre la morbidité évitable et les « coûts sociaux considérables », à savoir 20,4 milliards d’euros pour l’obésité, 15 milliards pour l’alcool et 26.6 milliards pour le tabac.

Ils auront donc pour mission d’animer des ateliers pour apprendre aux enfants les bienfaits d’une bonne alimentation et de l’activité physique, prévenir les addictions chez les ados, ou encore parler de sexualité et de contraception dans les universités. Ces thèmes sont considérés pour l’heure « prioritaires » mais non « exclusifs » selon Agnès Buzyn.

Pour l’heure, aucune rémunération n’est prévue pour ce nouveau module, mais les « frais de déplacements seront pris en charge par l’Etat ».

Source : Sciences et Avenir


0 vue

REJOIGNEZ-NOUS !

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
  • YouTube - White Circle

 Couleur & Connection - Mentions légales